Tropicale Amissa Bongo, Tour de San Luis, 2106 c’est bien parti !

Et déjà deux victoires sur route avec Eduardo Sepulveda et Yauheni Hutarovich.

La Tropicale Amissa Bongo, au Gabon, et le Tour de San Luis en Argentine, ouvrent notre saison internationale sur route, du 18 au 24 janvier. Suivez au jour le jour les performances de nos coureurs…

Photos Gautier Demouveaux et James Startt / Zoom.

TROPICALE AMISSA BONGO, GABON

Étape 1, Kango-Lamborene (146 kilomètres): Yauheni Hutarovich prend la 2e place du sprint massif derrière l’Italien Palini, et trois autres coureurs FVC (Fonseca 5e, Jarrier 7e, Delplace 9e) prennent place dans le Top 10.

800_4382CROP

Étape 2, Foumagou-Mouila (105 kilomètres): Yauheni Hutarovich prend encore la 2e place derrière Palini. Tronet, Fonseca et Delaplace entre la 8e et la 11e places.

GDC_2966

Étape 3, Lamborene-Ndole (130 kilomètres): l’arrivée en cote favorise la victoire d’Adrien Petit et cette fois c’est Benoît Jarrier qui prend la 2e place ! Fonseca, Delaplace et Feillu encore aux premiers rangs. Tout reste possible au classement général, avec trois FVC dans les sept premiers, à 27 secondes maximum.

Étape 4, Oyem-Ambam (140 kilomètres) : Anthony Delaplace se montre à son tour parmi les plus costauds, dans un final musclé, mais il doit s’incliner face au Marocain Jelloul notamment, vainqueur d’étape. Anthony remonte à la 4e place au général.

Étape 5, Meyo Kie-Oyem (118 km): quatrième « place de 2 » en cinq jours, pour Armindo Fonseca cette fois, derrière Adrien Petit. Yauheni Hutarovich, Benoît Jarrier et Anthony Delaplace encore placés aussi, et Brice Feillu offensif. Mais pas encore de victoire d’étape.

Étape 6, Akanda-stade de l’Amitié, 4 kilomètres clm: Anthony Delaplace n’est devancé que de deux secondes par Adrien Petit. Chute de Benoît Jarrier, qui aurait pu jouer la gagne…

Étape 7 à Libreville, 118 kilomètres: enfin une victoire d’étape, après cinq « places de 2 », grâce à Yauheni Hutarovich. Armindo Fonseca est 3e, comme Anthony Delaplace au classement général final.

 

 

TOUR DE SAN LUIS, ARGENTINE

Étape 1, contre la montre par équipes (21 kilomètres) à El Duirazo: l’équipe Fortuneo-Vital Concept prend la 12e place, à 1’7 » des vainqueurs, Etixx-Quick Step.

Luis1.3

Étape 2, San Luis-Villa Mercedès (181,9 kilomètres): sprint massif comme attendu, où Fernando Gavaria s’offre une belle victoire devant Peter Sagan. Hélas Boris Vallée en a été écarté pour une chute sans gravité, à l’abord de la dernière heure. Les FVC ont répondu présents dans un gros « coup de bordure » au km 120. 

stg02_fortuneo09_tour of san luis_2016

Étape 3, Potrero-La Punta (131 kilomètres): très mauvaise journée avec la chute, au pied du dernier col, de quatre de nos coureurs, Chris-Anker Sorensen, Vegard Breen, Boris Vallée et Eduardo Sepulveda. Ce dernier concède une minute supplémentaire aux groupe des favoris, où Julien Loubet, 7e de l’étape, se fait sa place.

Étape 4, Terraza del Porte-Cerro del Amago (140 kilomètres) : formidable performance d’Eduardo Sepulveda qui s’impose en solitaire au sommet de l’Amago (1710 m) et s’empare du maillot de leader pour 3 secondes ! Fabuleux travail collectif jusqu’au pied: cette première victoire sur route 2016 de l’équipe est très, très belle !

edu4.5

Étape 5, Renta-Juana Kosleu, 168,7 kilomètres: encore une chute dans un énorme crash collectif pour quatre de nos coureurs, les quatre même que deux jours plus tôt (Sepulveda, Sorensen, Breen, Vallée). Mais plus de peut que de mal et Eduardo conserve son maillot et son avantage.

Étape 6, La Toma-Sierras Comechingones, 159,5 kilomètres: Eduardo Sepulveda cède son maillot de leader à Dayer Quintana pour 20 secondes, à plus de 2000 mètres d’altitude. Étape très difficile achevée par un vent violent sur les pentes finales, grand travail de l’équipe jusqu’au pied.

Étape 7, San Luis-San Luis, 119,6 kilomètres: sprint massif, Eduardo Sepulveda termine 2e du Tour de San Luis, et meilleur grimpeur, maillot conquis ce dernier jour.

 

FacebookTwitterGoogle+