Trois de plus pour le Tour 2015 !

Brice Feillu, Arnaud Gérard et Florian Vachon seront eux-aussi au départ d'Utrecht, le 4 juillet.

Photos Bruno Bade et Mathilde L’Azou.

À un mois du départ du prochain Tour de France, le 4 juillet à Utrecht, Emmanuel Hubert, manager général, et le staff de l’équipe Bretagne-Séché Environnement, ont décidé de compléter leur sélection en désignant trois nouveaux coureurs pour la Grande Boucle. Il s’agit de Brice Feillu, Arnaud Gérard et Florian Vachon.
Ces trois noms accompagneront donc ceux des trois coureurs (Pierrick Fédrigo, Eduardo Sepulveda et Anthony Delaplace) qui avaient déjà été retenus le 4 mai dernier. Il reste donc trois places à pourvoir au sein de l’équipe BSE.

Brice Feillu, qui aura 30 ans le 26 juillet, jour de l’arrivée du Tour 2015 sur les Champs-Élysées, disputera son cinquième Tour de France. Il s’y était révélé dès ses débuts en 2009 en remportant dans les Pyrénées l’étape d’Arcalis. Mais il y a obtenu son meilleur résultat l’an dernier : 16è à Paris. Cette saison, il a terminé 8è des Quatre Jours de Dunkerque.

Brice

Arnaud Gérard, 30 ans, disputera son troisième Tour de France, après 2008 et 2014 (132è à Paris), mais son sixième grand Tour. Il s’était signalé l’an dernier par deux longues échappées, dans l’étape de Reims et celle de Bergerac. Il a pris cette saison la 11è place des Quatre Jours de Dunkerque.

Florian Vachon, 30 ans, disputera son deuxième Tour de France. Il était l’an dernier l’un des cinq néophytes de l’équipe Bretagne-Séché Environnement et s’était signalé par sa présence à l’avant dans l’étape de Saint-Étienne, mais surtout lors de celle de Luchon, terminé à la 12è place. Cette saison, il a pris la 6è place du Tro Bro Leon et la 9è des Quatre Jours de Dunkerque.

CE QU’EN PENSENT LES TROIS NOUVEAUX ÉLUS

Brice Feillu: « Je suis heureux d’être retenu pour le Tour à un mois du départ. Je sais ce qu’il reste à faire pour y arriver dans la condition nécessaire, pas forcément à cent pour cent d’ailleurs d’entrée, mais pas loin. Ma 16è place de l’an dernier ne me met pas forcément de pression. Bien sûr, je rêve de faire mieux. Mais, même si on a encore du temps avant de voir ça, je peux être aussi appelé à épauler Eduardo (Sepulveda) s’il est placé au général. Je pourrai aussi me focaliser sur quelques étapes… »

Arnaud Gérard : « Je suis Breton, je porte les couleurs de ma région et le Tour passera trois jours en Bretagne… C’est donc une belle satisfaction d’être retenu. Mais j’apprécie sur tout la confiance d’Emmanuel Hubert et du staff. L’équipe est montée d’un cran cette année, il est valorisant d’être intégré à une première sélection de six coureurs pour le Tour. En y revenant l’an dernier, six ans après une première expérience, j’ai pu apprécier ce que le Tour offre pour la suite de la saison. J’étais super bien en août. Et même si je manque un peu de résultats cette année, je sens qu’il m’a permis de progresser, encore. »

4 JOURS DE DUNKERQUE / ETAPE 4 A CASSEL / PHOTO BRUNO BADE /

Florian Vachon : « Il est important de ressentir la confiance d’Emmanuel Hubert et du staff. Je suis heureux à l’idée de disputer mon deuxième Tour de France. L’expérience de l’an dernier va m’être très utile, notamment pour mieux appréhender la dimension de l’événement. En 2014, j’ai vraiment eu l’impression de subir les dix premiers jours, avant de me retrouver ensuite. Je devrais savoir mieux gérer mes efforts cette fois, être plus pertinent dans mes choix. »

L’AVIS D’EMMANUEL HUBERT À LEUR SUJET

… à propos de Brice Feillu: « Brice a été contrarié cette saison par des ennuis de santé, une lombalgie qui l’a tenu éloigné de la compétition tout le mois de mars, mais il est bien revenu dans le rythme. À partir de là, il est incontestable étant donné sa seizième place à Paris l’an dernier. S’il se prépare comme il se doit, nous disposerons de deux vrais atouts en montagne: Eduardo Sepulveda et lui. »
… à propos d’Arnaud Gérard: « Arnaud a l’expérience des grands Tours et désormais, à 30 ans, il s’installe comme un élément essentiel de l’équipe par sa vision de la course et sa capacité à sentir les moments où il faut replacer les coureurs protégés. Même s’il a été un peu en manque de résultats depuis le début de saison, il est l’un de nos piliers. »
… à propos de Florian Vachon: « Il a démarré sa saison 2015 en deçà mais depuis quelques semaines, on sent que Florian monte en puissance. Il a été de plus en plus à l’avant depuis la fin avril, et je veux bien croire que son premier Tour de France, l’an dernier lui a apporté un volume et une confiance qu’il n’avait pas encore. Il reste aussi notre capitaine de route et l’interlocuteur privilégié du staff. Il pourrait jouer sa carte personnelle en juillet lors d’étapes vallonnées. »

Vachon

JEAN-MARC BIDEAU ET BENOÎT JARRIER N’Y SERONT PAS

Il reste donc trois place au sein de l’équipe Bretagne-Séché Environnement pour le Tour de France. Elles seront attribuées au plus tard au soir du championnat de France en ligne à Chantonnay, le 28 juin. Sept candidats restent en lice : Frédéric Brun, Romain Feillu, Armindo Fonseca, Florian Guillou, Yauheni Hutarovich, Christophe Laborie et Pierre-Luc Périchon.
Par contre, deux des neuf coureurs qui avaient disputé (et terminé) le Tour l’an dernier avec l’équipe BSE ne figurent pas parmi ces « possibles », Jean-Marc Bideau et Benoît Jarrier. « Jean-Marc n’est pas encore remis des séquelles de la réactivation d’une mononucléose, qui l’empêche encore d’exercer son métier correctement. Et Benoît a beaucoup souffert dans le Tour l’an dernier, il est plutôt un homme de courses d’un jour, nous préférons compter sur lui à cent pour cent en début et fin de saison », a commenté Emmanuel Hubert.

FacebookTwitterGoogle+