Quatre coureurs assurés de faire le Tour de France

Eduardo, Chris-Anker, Florian et Anthony seront au départ du Tour de France 2016

L’équipe Fortuneo-Vital Concept a décidé d’annoncer la sélection de quatre coureurs pour le Tour de France. Il s’agit d’Eduardo Sepulveda, Chris-Anker Sorensen, Florian Vachon et Anthony Delaplace.

L’équipe d’Emmanuel Hubert a décidé de sélectionner dès aujourd’hui quatre coureurs pour le Tour de France. Accompagné de Roger Tréhin, Sébastien Hinault sera le directeur sportif de l’équipe, il explique ses choix. « Eduardo est le leader naturel de l’équipe, nous avons des ambitions pour lui, même si nous savons que sa préparation n’a pas été optimale, à cause de sa blessure. »

L’Argentin pourra compter sur le soutien de Chris Anker Sorensen. Associés ensemble pour la première fois au Tour de San Luis, leur collaboration s’était révélée très intéressante. « Chris-Anker possède l’expérience des grands Tours. Il peut nous apporter beaucoup dans la dernière semaine et prendre des échappées. Ce sera un très bon allié en montagne pour Eduardo. Il n’a pas brillé sur les objectifs qu’il s’était fixé, notamment Paris-Nice et Liège-Bastogne-Liège. Le froid l’a handicapé. Il n’a pas pu montrer ses vraies qualités mais nous lui faisons confiance »

L’équipe pourra également s’appuyer sur son capitaine de route Florian Vachon qui participera à son troisième Tour de France. « Depuis le début de la saison Florian nous a montré qu’il était solide en décrochant plusieurs résultats. C’est un coureur complet. Il sait également organiser l’équipe pendant une course. C’est un bon relais pour nous. C’était naturel qu’il soit sélectionné. » poursuit Sébastien Hinault.

Dans une équipe d’attaquants, la présence d’Anthony Delaplace sonnait comme une évidence. Le régional du Grand Départ sera de la fête, le 2 juillet « Il nous a prouvé qu’on pouvait compter sur lui. C’est un attaquant ; sur les étapes vallonnées, il essayera de se glisser dans les échappées.» conclut le directeur sportif.

 

La réaction des coureurs

Florian Vachon : « Le Tour est le troisième événement sportif au monde. C’est l’évènement de l’année dans la saison cycliste mais aussi dans le paysage sportif. Avoir l’opportunité d’y participer est un privilège. Le Tour demande beaucoup de sacrifices et d’investissement personnel. Ce n’est pas simple tous les jours mais avec le recul on ne retient que le positif. L’objectif est d’être à la hauteur des attentes de l’équipe. Je vais remplir au mieux mon rôle d’équipier, aider mes leaders et essayer de prendre des échappées qui peuvent aller au bout. »

Anthony Delaplace : « C’est un soulagement de faire partie de l’équipe du Tour. Tous les ans je me bats pour y participer. Ce sera mon sixième Tour mais il aura une saveur particulière. Tous le monde me parle du Grand départ dans la Manche depuis deux ans et cela s’est accentué ces six derniers mois. Ça sera l’un des plus beaux moments de ma carrière. C’est un rêve. Le samedi et le dimanche des supporters ont réservé deux champs sur la route pour m’encourager. On va croiser les doigts pour avoir un bon week-end et offrir une belle carte postale de la Manche. Concernant l’équipe, je suis confiant mais réaliste, on a de bons grimpeurs avec Eduardo et Chris-Anker. On ne va pas changer notre façon de faire : on va attaquer et créer des choses. Je suis persuadé que notre équipe a les moyens de gagner une étape. On doit y croire. »

Chris Anker Sorensen : « J’attends avec impatience le Tour de France, c’est la plus grande course au monde. Tous les cyclistes rêvent d’y participer. Je suis très fier de pouvoir le faire pour la cinquième fois. Lors de ma première arrivée sur les champs Elysée, des émotions ont refait surface. Je me revoyais gamin avec mon frère et mes parents regarder cette épreuve. Puis en 2012, j’ai connu le podium à Paris en étant désigné super combatif, je voulais y rester le plus longtemps possible. Je suis très content de participer au Tour au sein de l’équipe Fortuneo-Vital Concept. J’aime la façon dont nous courons. Nous attaquerons et prendrons notre chance sur les étapes. Nous aurons un œil sur le classement général avec Eduardo. Aujourd’hui, je rêve de gagner une étape. » 

Eduardo Sepulveda : « C’est une joie, une satisfaction et un soulagement de participer au Tour de France. Le Tour est un rêve pour moi. Malgré ma blessure, l’équipe me manifeste sa confiance, à moi d’être à la hauteur. Sur les étapes de montagne, l’objectif sera d’être à l’avant. Concernant le classement général, je ne sais pas encore comment mon organisme réagira à trois semaines de course. Il y a deux ans, je n’avais pas pu prendre le départ à cause d’une douleur au genou. L’année dernière, il s’est passé ce qu’il s’est passé. J’ai envie de faire un résultat pour oublier tout cela et passer à autre chose. Dans le futur, j’espère en sourire, pour cela il faut que j’aille chercher quelque chose sur cette course qui me tient à cœur. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FacebookTwitterGoogle+