Pierre-Luc Périchon : « Une double victoire »

Il remporte la troisième étape du Tour de Savoie

Pierre-Luc Périchon : « C’est une double victoire pour moi aujourd’hui : franchir la ligne en premier et revenir après m’être fracturé la clavicule à Paris-Nice ! J’ai travaillé dur pour retrouver mon meilleur niveau mais c’est une vraie satisfaction que cela se réalise. Quand le peloton est rentré sur l’échappée, j’ai relancé tout de suite car je ne voulais pas les laisser respirer. L’idée était davantage d’y aller pour dynamiser la course et aider l’équipe plutôt que pour jouer la gagne. Nous avons creusé l’écart rapidement et j’ai commencé à y croire au pied du dernier grimpeur avec 2 min 40 d’avance. J’ai basculé au sommet avec 6 secondes de retard mais je n’ai pas paniqué et j’ai tout de suite fait l’effort pour revenir sur mon compagnon d’échappée. On a roulé ensemble dans le final et la victoire s’est jouée au sprint. J’ai lancé à 250 mètres de la ligne et j’ai vu qu’il ne pouvait pas suivre. Je suis vraiment content pour moi, pour mes coéquipiers et le staff présent ici mais aussi pour toute l’équipe. »

Sébastien Hinault-Directeur Sportif  : « L’objectif était d’être dans tous les coups et c’est ce que nous avons fait. Nous étions un peu vexés après la journée d’hier. Aujourd’hui, les coureurs ont fait ce qu’il fallait pour faire pencher la balance de notre côté. C’était la guerre pour le maillot jaune et pour la victoire d’étape. Ils ont su résister au groupe de contre et au peloton. Depuis la voiture, je n’ai pas vu le sprint mais je l’ai vécu avec lui. Il a parfaitement géré son effort. Je suis très content.

Chris-Anker Sorensen : « On avait déjà essayé les deux derniers jours mais cela ne nous avait pas souri. Ce matin, nous étions tous très motivés pour que l’un d’entre nous aille la chercher. C’était une étape exigeante. Quand Pierre-Luc est parti, nous nous sommes mis à l’arrière du peloton avec Brice et Kevin. On a vu que ça ne roulait pas très fort et on a tous pensé la même chose « Elle va être pour lui !». Aujourd’hui, la victoire de Pierre-Luc est une satisfaction pour toute l’équipe. Ça nous motive encore plus pour la suite. »

29 ans, Lage de Pierre-Luc Périchon

Le 8 mars dernier, Pierre-Luc Périchon se fracturait la clavicule lors de la deuxième étape de Paris-Nice.

4. C’est sa quatrième victoire sur le circuit professionnel

2013. Sa dernière victoire remonte au 1er mai 2013 sur le Tour de Bretagne

4. C’est sa quatrième saison au sein de notre formation

8. C’est la huitième victoire de la saison pour les hommes d’Emmanuel Hubert

FacebookTwitterGoogle+