Coupe de France: une victoire en seize étapes

Nous avons, comme en 2014, remporté la Coupe de France PMU par équipes. Nos coureurs racontent.

1 / 1er février – GP La Marseillaise. Le Néerlandais Pim Lighart ouvre le compteur de Lotto-Soudal en Europe. Jonathan Hivert est 5e, avec le sentiment d’avoir raté quelque chose. Benoît Jarrier est 15e, Anthony Delaplace 19e mais Roubaix-Lille Métropole nous prive de la manche par équipes.

2 / 21 mars – Classic Loire-Atlantique. Notre premier podium individuel avec Anthony Delaplace 3e, qui ne s’incline que face à Alexis Gougeard et Marco Marcato. On est un peu loin par équipes, 5e de la manche.

Anthony Delaplace :  » Mon meilleur souvenir de la Coupe de France 2015 ! Je ne m’étais pas retrouvé si près de la gagne depuis longtemps et c’est toujours un bon moment de retrouver le podium. Je suis juste tombé sur un autre Normand plus fort que moi (Alexis Gougeard) !  »

PHOTO BRUNO BADE : CLASSIC LOIRE ATLANTIQUE 2015 /

3 / 22 mars – Cholet-Pays de Loire. Le grand retour au premier plan de Pierrick Fédrigo, qui s’impose en solitaire à Cholet dix ans après y avoir gagné une première fois ! Pierrick rejoint Gougeard en tête de la Coupe de France. On a toujours 6 points de retard sur Roubaix au classement par équipes.

Jean-Marc Bideau :  » J’étais dans le peloton et on entendait que Pierrick nous faisait un numéro devant, qu’il avait réussit à se débarrasser de Voeckler ! Là, avec Fred Brun, on s’est dit qu’on avait retrouvé le grand Fédrigo, on était super heureux !  »

CHOLET PAYS DE LOIRE 2015 / PHOTO BRUNO BADE / 4 / 3 avril – Route Adélie. Hé bim ! Coup double avec la victoire de Romain Feillu, devant Nacer Bouhanni, grâce à une course de mouvement maîtrisée et à l’attaque de Christophe Laborie dans le final, qui est en plus 4e. Baptiste Planckaert devient leader de la Coupe de France. On grignote par équipes: Roubaix 38 points, Bretagne-Séché Environnement 35.

ROUTE ADELIE DE VITRE 2015 / VITRE / 3 AVRIL 2015 / PHOTO BRUNO BADE /

5 / 5 avril – Paris-Camembert. Un autre grand jour, même si Pierrick Fédrigo est battu d’un rien par Julien Loubet à Vimoutiers. Pierrick devient leader de la Coupe de France. Kevin Ledanois est 4e, Anthony Delaplace 12e et nous passons aussi devant par équipes grâce à notre première victoire (12 points) de la saison ! Plus aucune autre formation ne nous devancera désormais.

PARIS CAMEMBERT 2015 / PHOTO BRUNO BADE / 6 / 16 avril – GP de Denain Nacer Bouhanni profite de sa victoire pour passer Pierrick en tête de la Coupe de France, pour 3 petits points. Yauheni Hutarovich est 12e. Roubaix revient à 3 points par équipes.

7 / 18 avril – Tour du Finistère. On galère mais Pierrick Fédrigo, sous une pluie glaciale qu’il n’aime pas, va chercher les 3 points d’une 14e place pour revenir à hauteur de Bouhanni en tête de la Coupe de France. Jonathan Hivert est 8e à Quimper. Ce n’est pas notre meilleur jour mais nous reprenons 2 points à Roubaix par équipes.

Matthieu Boulo :  » C’est mon meilleur souvenir, même si un résultat nous a manqué au bout ce jour-là. J’ai eu la chance de prendre quelques échappées comme à Plumelec aussi, toujours « au pays », mais au Finistère, j’ai reçu le prix du meilleur animateur, ça m’a marqué, c’était valorisant. J’ai aussi tout au long de la saison pris un grand plaisir à effectuer mon travail d’équipier, et avoir contribué à ma façon à notre victoire par équipes.  »

8 / 19 avril – Tro Bro Leon. Le soleil est sur le Pays de Léon et nous sommes dans un jour faste, à deux dans la bonne échappée de cinq. Mais Alexandre Geniez se révèle trop fort. Benoît Jarrier est 2e, Pierre-Luc Périchon 5e. Pierrick reste leader du classement individuel et par équipes, nous prenons le large : 17 points d’avance sur Roubaix.

Benoît Jarrier :  » Une immense déception. J’avais la gagne dans les jambes. Malheureusement, je n’ai pas été épargné avec une deuxième crevaison à 25 kilomètres de l’arrivée. Les forces que j’ai laissé pour revenir dans le groupe de tête m’ont probablement manqué dans le sprint face à Alexandre Geniez. Échouer si près, c’est rageant d’autant que c’est la seconde fois que je termine 2ème du Tro Bro Leon…  Je reviendrai pour gagner ! « 

Kevin Ledanois : «  On était tous très forts ce jour-là. Et moi-aussi, très bien. Je voulais jouer la gagne, puis un groupe est sorti sans moi mais avec Ben (Jarrier) et PLP (Pierre-Luc Périchon) notamment. J’ai eu le sentiment d’être bloqué pendant la course, je voulais me donner à 100% pour l’équipe et je ne pouvais pas ! C’est une des particularités du cyclisme…  »

TRO BRO LEON 2015 / 20 AVRIL 2015 / LANNILIS (29) / PHOTO BRUNO BADE /

9 / 26 avril – Roue Tourangelle. Peut-être le jour où Pierrick Fédrigo rate le coche, pour une crevaison dans le final. Il n’est que 19e et ne marque pas de point. Lorenzo Manzin gagne et Jonathan Hivert, meilleur BSE, est 14e sur le pas de sa porte. Marseille 13 devient notre challenger par équipes, mais à 12 points.

10 / 30 mai – GP de Plumelec. Alexis Vuillermoz est intouchable dans l’ascension finale de Cadoudal mais au bout d’une course marquée de l’empreinte Bretagnbe-Séché Environnement, Pierrick Fédrigo est 3e, Armindo Fonseca 8e, Anthony Delaplace 13e . Cette fois, Pierrick distance Bouhanni en tête de la Coupe de France : 113 points, contre 88. Par équipes, le deuxième, Roubaix, est à 22 points !

GP DE PLUMELEC MORBIHAN / 30 MAI 2015 / PHOTO BRUNO BADE /

11 / 31 mai – Boucles de l’Aulne. Pierrick Fédrigo est encore épatant le lendemain à Châteaulin : 4e alors que Steven Tronet lève les bras sur la ligne derrière Alo Jakin pour un doublé d’Auber 93. Romain Feillu, 15e et Kevin ledanois 18e sont juste derrière. Pierrick a désormais 33 points d’avance sur Planckaert et 40 sur Bouhanni au classement individuel. Par équipes, Auber 93 est à 21 points.

12 / 2 août – Polynormande. L’autre occasion manquée… Dans le final de cette première manche d’après Tour de France, une semaine après les Champs-Élysées, Pierrick Fédrigo et Anthony Delaplace sont en force dans le final mais n’abattent pas les bonnes cartes. Victoire du Belge Olivier Naesen, Anthony 4e, Pierrick 5e. Qui atteint un total de 151 points en tête de la Coupe de France, 37 de plus que Planckaert, 48 de plus de Bouhanni. Hélas, il n’en marquera plus d’autre au cours des quatre dernières manches. Par équipes, nous reprenons nos aises : 23 points d’avance sur Auber 93.

Anthony Delaplace :  » Un gros regret… On a « cafouillé » dans le final avec Pierrick, on ne s’est pas compris… Ça m’ennuie encore parce que ce jour-là, il pouvait faire podium minimum et marquer plus de points… Enfin, c’est fait on ne va pas refaire la course.  »

13 / 6 septembre – GP de Fourmies. Armindo Fonseca est aux premiers rangs du sprint du peloton, dans le dos de Fabio Felline, vainqueur : 5e. Mais Bouhanni prend 25 points et Planckaert 20… Roubaix redevient notre challenger par équipes mais à (grande) distance, 24 points, l’équivalent de deux victoires alors qu’il reste trois manches.

Jean-Marc Bideau : «  Cette 5e place d’Armindo, c’est assez incroyable. La semaine précédente, il était déjà 7e à Plouay. Deux très belles places acquises lors de sprints massifs kamikazes, à plus de 60km/h ! Lui qui fait même pas 60kg, ça nous a bien fait sourire… Mais chapeau ! « 

Jonathan Hivert : «  Ça ne se joue à rien pour que notre échappée, avec Florian (Vachon) notamment, aille au bout. On a tout donné, on voulait éviter le sprint massif et que Bouhanni ne prenne des points. Dommage, c’est aussi là que s’est joué la Coupe de France pour Pierrick (Fédrigo).  »

14 / 13 septembre – Tour du Doubs. Notre troisième victoire de la saison dans une manche de la Coupe de France avec le festival d’Eduardo Sepulveda dans la côte de Lormont, au-dessus de Pontarlier. Franck Bonnamour et Kevin Ledanois, 11e et 16e, effectuent une superbe course mais sous le maillot de l’équipe de France Espoirs qui prépare le Mondial. Pierrick Fédrigo, 20e, ne parvient hélas pas à marquer de points sur ce terrain favorable. Toujours 22 points d’avance par équipes.

Eduardo Sepulveda :  » Ce Tour du Doubs a été un bonheur de bout en bout. Nous avons été de toutes les échappées, on avait l’impression de contrôler, pour Pierrick et pour notre classement par équipes, comme les grosses écuries savent le faire. Finalement, c’est moi qui prend la bonne échappée et qui a la chance de gagner. Mais c’était un condensé d’émotions rare, entre ma victoire et nos positions toujours en tête de la Coupe de France…  »

Doubs

15 / 20 septembre – GP d’Isbergues. Parole aux sprinters on s’y attendait, mais l’issue de la course fait mal : Nacer Bouhanni l’emporte et passe Pierrick en tête de la Coupe de France, tout comme Planckaert, 4e à Isbergues. Romain Feillu est 8e de l’inévitable sprint massif, que Jean-Marc Bideau (élu plus combatif) a tenté de contrarier jusqu’au bout. La Coupe de France par équipes est acquise, avec 16 points d’avance sur Auber 93 avant la dernière manche. Paradoxe : ça n’aura pas été au bout de notre meilleur jour…

16 / 4 octobre – Tour de Vendée. Yauheni Hutarovich, 2e, rate le coche de peu à la Roche-sur-Yon, face à Christophe Laporte, et Jonathan Hivert est tout prêt aussi, 8e après avoir donné l’impression de pouvoir faire beaucoup mieux jusqu’à 100 mètres de la ligne. Romain Feillu a été un des animateurs du jour. Sous la pluie et sur un parcours qui ne lui convenait pas, Pierrick Fédrigo n’a rien pu tenter. Nacer Bouhanni, écarté du final, remporte la Coupe de France (178 points) devant Baptiste Planckaert (172 points, 5e en Vendée) et Pierrick (151 points). Par équipes, il n’y a pas photo : 139 points en notre faveur, 126 pour Auber 93, 118 pour Roubaix.

tweet Romain

Romain Feillu :  » J’ai adoré ma victoire à la Route Adélie, bien entendu. Mais j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à être échappé lors Tour de Vendée, jusqu’aux tout derniers kilomètres; avec de très bonnes sensations… « 

TOUR DE VENDEE 2015 / PHOTO BRUNO BADE /

FacebookTwitterGoogle+