Kevin Ledanois un immense bonheur arc-en-ciel

Il en rêvait depuis un an, il l'a fait: Kevin est devenu champion du monde Espoirs, le 25 septembre à Richmond.

Photos Panoramic.

Kevin Ledanois, 22 ans, est devenu champion du monde Espoirs (U23) ce vendredi 25 septembre. Il a attaqué à trois kilomètres de l’arrivée, entre la première et deuxième cote pavée du circuit de Richmond (États-Unis), pour résister au retour de l’Italien Simone Consonni, alors qu’un autre Français, Anthony Turgis, prenait la 3e place.

Au palmarès du championnat du monde Espoirs, Kevin Ledanois succède à Romain Sicard (2009) et Arnaud Démare (2011). Fils du coureur pro des années 90 Yvon Ledanois, actuel manager de l’équipe BMC, il est professionnel depuis cette année 2015 au sein de l’équipe Bretagne-Séché Environnement. Il y a effectué une très bonne première saison, prenant notamment la 4e place de Paris-Camembert et la 10è de l’épreuve sur route des Jeux européens à Bakou en juin.

La réaction de Kevin Ledanois : «  Je ne réalise pas encore. C’était mon rêve de devenir champion du monde, alors je suis peut-être encore dans un rêve. Je n’arrivais pas à m’arrêter de pleurer jusqu’au podium. Pendant la course, j’ai attendu, attendu, attendu… J’ai pris sur moi mais je m’en étais tellement voulu l’an dernier d’avoir attaqué avant le dernier tour… J’ai souvent analysé cette course de Ponferrada, j’avais identifié mon erreur, je ne voulais pas recommencer. J’ai aimé sentir la pluie dans les derniers kilomètres, j’ai pensé que ç’allait rendre le final très viril. Effectiement, avec Anthony (Turgis), on a failli tomber dans la première bosse pavée. J’ai attaqué pour lui au sommet, ç’a fait une cassure, puis j’ai mieux viré que les autres sur le sol glissant et pris dix, vingt mètres. J’ai foncé, toujours pour Anthony, qui n’avait plus à bouger…. Toute l’équipe de France a été fantastique. C’est moi qui lève les bras, qui ait le maillot, mais c’est toute l’équipe qui a gagné ce championnat du monde. « 

CYCLISME : Championnat Du Monde Espoirs U23 Hommes - Richmond - 25/09/2015

Emmanuel Hubert, manager général de Bretagne-Séché Environnement: «  J’ai été pro avec Yvon, le père de Kevin, et je me souviens qu’en 1996, on a du faire chambre ensemble au moins cinquante nuits ! Kevin était un petit bonhomme de 3 ans, on le voyait souvent, je m’en souviens comme si c’était hier et aujourd’hui il est mon premier champion du monde, quel bonheur ! Hier soir encore, j’ai voulu lui reparler de sa course 2014 et de son devoir d’attendre le dernier et bon moment. Tout le monde le lui a dit, je sais, mais on en a souvent parlé tous les deux cette saison. Le circuit en plus s’y prêtait. J’ai l’impression que dimanche, un Tony Gallopin ou un Julian Alaphilippe peut faire la même chose. Notre équipe (Fortuneo-Vital Concept l’an prochain) continue de prendre de la consistance : en 2016, nous aurons le champion du monde Espoirs, le champion de France (Steven Tronet) et le champion du Danemark (Chris-Anker Sorensen) dans nos rangs. Ce n’est pas neutre. « 

Franck Bonnamour :  » Je n’avais pas de très bonnes jambes, j’ai proposé aux gars de l’équipe de me sacrifier à l’entame de l’avant-dernier tour, pour mettre un terme à l’échappée et replacer Kevin et Anthony pour le final comme nous l’avions imaginé. Je suis très heureux pour Kevin, avec qui j’ai une certaine complicité puisque nous serons dans la même formation Fortuneo-Vital Concept l’an prochain. C’est si bon d’être dans l’équipe du champion du monde ! Moi, je n’ai que 20 ans, je pourrai donc peut-être disputer encore deux championnats du monde Espoirs… « 

CYCLISME : Championnat Du Monde Espoirs U23 Hommes - Richmond - 25/09/2015

FacebookTwitterGoogle+