Hervé Crosnier Un ami nous a quittés

Il avait grandement contribué, au sein du Crédit Mutuel Arkea, au montage de notre équipe 2016. Hervé s'est éteint à 40 ans, en cette mi-janvier.

Un ami de notre équipe Fortuneo-Vital Concept nous a quittés en ce début d’année. Trop vite, à 40 ans. Hervé Crosnier avait été ces derniers mois un homme-clé dans le montage du sponsoring Fortuneo de notre équipe au sein du groupe Crédit Mutuel Arkea. Emmanuel Hubert, notre manager général, et Ronan Le Moal, directeur général du CM Arkea dont Hervé était l’adjoint, lui rendent hommage.

Emmanuel Hubert, manager général de l’équipe Fortuneo-Vital Concept:  » La vie est parfois injuste. Hervé était un homme des plus droits, brillant directeur général adjoint de Ronan Le Moal, un amoureux du sport, de tennis et de cyclisme. Avec son bon coup droit, il avait l’occasion de tenir l’échange face à Mats Wilander ou Michaël Llodra… J‘aurais aimé qu’il fasse un brin de vélo avec nous, le destin en a décidé autrement. Repose en paix, Hervé. Francis Mourey a gagné pour toi, tu as lutté jusqu’au lendemain matin du championnat de France de cyclo-cross avant de fermer les yeux. Tu as vu la première grande victoire de notre équipe, de ton équipe. Celles à venir, j’espère nombreuses, te seront dédiées. « La bizz! « , comme tu signais chacun de tes textos. « 

Ronan Le Moal, directeur général du CM Arkea:  » Ce que je retiens d’Hervé, c’est bien sûr le grand professionnel qu’il était. Emprunt de rigueur, précision, d’une force de travail incroyable, d’une mémoire hallucinante. Ce que je retiens d’Hervé, c’est son attachement à ce groupe dans lequel il est entré à mes côtés en 2007 chez ProCapital, avant de me rejoindre comme directeur général adjoint en charge des fonctions supports au développement en 2009. Il avait à peine 34 ans.

Ce que je retiens d’Hervé, c’est comment par ses qualités il s’est imposé sans ambiguïté dans cette mission que je lui ai confiée, ce qui me fait dire encore aujourd’hui qu’il était le meilleur que je pouvais choisir. Mais, ce que je retiens d’Hervé également, c’est sa profonde loyauté envers moi, Jean-Pierre Denis notre Président, une qualité que je place au dessus de tout et qu’il avait en lui profondément.

Et puis, ce que je retiens de toi mon compagnon fidèle, c’est ta profonde affection et prévenance pour les gens qui t’entouraient. Toujours un mot attentionné pour prendre des nouvelles, toujours ce soucis de s’assurer que tout allait bien pour ceux qui t’entouraient, sincère, toujours à l’écoute. Nous allons poursuivre notre chemin au Crédit Mutuel Arkéa en essayant d’être à la hauteur de l’exigence que tu avais en tout. Au revoir mon ami, tu vas me manquer. « 

FacebookTwitterGoogle+