Franck Bonnamour sera avec nous en 2016

Notre stagiaire, 2è du championnat de France Espoirs, passera professionnel chez Fortuneo-Vital Concept.

Photos Elen Rius.

Franck Bonnamour, 20 ans, 2e de la course en ligne du championnat de France Espoirs hier, passera professionnel le 1er janvier prochain au sein de l’équipe Fortuneo-Vital Concept, future appellation de Bretagne-Séché Environnement. Après le champion de France, Steven Tronet, il est la deuxième recrue 2016 de la formation dirigée par Emmanuel Hubert, manager général.

bonnemour3

Coureur de DN1 au BIC 2000 cette saison, Franck Bonnamour est depuis août stagiaire au sein de Bretagne-Séché Environnement pour le deuxième été consécutif. Champion d’Europe juniors en 2013, il a effectué chez les amateurs une saison 2015 très brillante, outre son podium aux « France »: victoires dans La Melrandaise, au Prix Gilbert-Bousquet, au Souvenir Louison-Bobet, 5e du Tour des Flandres Espoirs. Né le 20 juin 1995, il est le fils d’Yves Bonnamour, pro à la fin des années 80, deux années équipier de Laurent Fignon.

 EMMANUEL HUBERT: «  NOUS AVONS UNE VISIBILITÉ À TROIS ANS

QUI NOUS PERMET D’INVESTIR EN L’AVENIR « 

  » Nous avons pris le temps de bien connaître Franck, commente Emmanuel Hubert. C’est une force tranquille qui a tout pour réussir chez les pros. Il a marqué nos esprits l’an dernier en accompagnant les meilleurs, sans complexe, dans le final du GP de Wallonie (18e). C’est tout de même une course qui a  été gagnée par Van Avermaet devant Tony Gallopin ! « 

Le manager de l’actuelle formation Bretagne-Séché Environnement insiste également sur la symbolique de l’engagement de Franck Bonnamour :  » Avec Fortuneo-Vital Concept, nous avons une visibilité à trois ans qui atténue la frilosité vis à vis des jeunes talents et nous permet d’investir en l’avenir. Franck incarne cet avenir de notre équipe, au même titre que Kevin Ledanois, Dan McLay et Maxime Cam, nos trois néo-pros 2015 qui nous ont déjà montré que nous ne ne nous étions pas trompés vis à vis d’eux. Et puis, point important Franck Bonnamour est Breton, preuve que nous ne comptons pas abandonner la filière régionale. Notre identité reste bretonne. « 

bonnamour2

 FRANCK BONNAMOUR :  » CETTE ÉQUIPE REPRÉSENTE

UN BEAU CADRE DE TRAVAIL « 

 Franck Bonnamour est sensible à cet argument :  » Pour moi qui suit natif de Lannion, passer pro dans une formation bretonne, ça fait quelque chose. Je suis jeune mais le timing me parait le bon: j’ai arrêté mes études après le Bac pour me consacrer au cyclisme, je ne reste pas dans l’incertitude… J’ai l’avantage d’avoir déjà évolué au sein de l’équipe en tant que stagiaire en 2014. Elle représente un beau cadre de travail, j’y ai découvert une belle ambiance, je sais que je vais m’adapter. À moi de mieux découvrir le niveau des courses pros, leur déroulement, de bien bosser pour les leaders et d’obtenir aussi quelques résultats. « 

Franck Bonnamour s’est engagé pour deux ans (2016 et 2017) comme le prévoit tout contrat de néo-professionnel.

FacebookTwitterGoogle+