Etape 8 : Eduardo Sepulveda « Pas mal, mais je veux être meilleur »

L'argentin est 28ème du classement général

Une nouvelle étape dans les Pyrénées attendait nos coureurs, avec au programme, le premier col hors catégorie de ce Tour 2016 : le Tourmalet. Notre leader, Eduardo Sepulveda, est resté au contact des meilleurs jusqu’au haut de la troisième difficulté de la journée. Comme beaucoup de favoris tels que Thinaut Pinot, Alexis Vuillermoz, Vincenzo Nibali, il a cédé du terrain sous l’impulsion de l’accélération de six coureurs de l’équipe Sky. Eduardo Sepulveda termine 32ème à 4’12’’.

Trois questions à Eduardo Sepulveda 

stg08_sepulveda01_tdf_2016 (1 of 1)

Comment te sens tu après cette deuxième étape dans les Pyrénées ?

Honnêtement, j’étais à la limite. Je me suis accroché le plus longtemps possible, mais en haut du troisième col, j’ai dû laisser filer les Sky. Je me suis retrouvé seul pendant 40 kilomètres, dans ces moments-là, il faut que la tête tienne. J’ai retrouvé quelques ressources dans la dernière difficulté, j’ai fini en donnant le maximum. Même si je ne jouais pas la victoire d’étape, je me devais de tout donner.

On sent un peu de déception chez toi à l’arrivée de cette huitième étape. Quand on voit où tu en étais fin février, n’y a t’il pas de quoi relativiser ?

Si, c’est pas mal mais je veux être meilleur.

Comment abordes-tu la suite de l’épreuve ?

L’étape de demain va être un bon indicateur pour la suite. Je n’ai pas beaucoup de repères, donc je ne sais pas comment je vais réagir à l’enchainement des étapes de montagne. Demain soir, je verrai plus clair sur ce que je suis capable de faire en deuxième et troisième semaine. En tout cas, la motivation est là.

FacebookTwitterGoogle+