Etape 5 : C’était au tour de Florian

Florian Vachon était dans la bonne échappée

C’était le début de la moyenne montagne avec une arrivée dans Le Lioran. Au vue du profil, l’échappée avait une grande chance d’aller au bout. Les candidats étaient nombreux et ça a bataillé fort pour prendre le large. Au bout de 30 kilomètres Florian Vachon a eu son bon de sortie en compagnie de quelques costauds du peloton tels que Greg Van Avermaet, Rafal Majka, Cyril Gautier ou encore Thomas De Gendt. Pendant 70 kilomètres le groupe de neuf a collaboré, mais à l’approche du Puy Saint-Mary, Thomas De Gendt et Greg Van Avermaet ont pris le large. Florian est finalement rattrapé par un peloton réduit à une trentaine d’unité à 10 kilomètres de l’arrivée.
« Il faut jouer avec ses cartes, et la mienne aujourd’hui c’était de prendre l’échappée ! Je n’ai pas pu suivre jusqu’au bout, mais j’espère que cette sortie me fera du bien pour la suite du Tour. Je voulais aussi me faire plaisir, c’est l’étape la plus proche de chez moi. J’ai reçu beaucoup d’encouragements sur le bord de la route. »

Eduardo du mieux chaque jour

13619866_1098734030219387_839671658121337923_n

Eduardo Sepulveda : « La journée a été difficile. J’ai manqué de force à 25 kilomètres de l’arrivée. A cause de ma chute de fevrier, je n’arrive pas avec une préparation optimale sur le Tour de France et l’enchainement de trois étapes à plus de 200 kilomètres fatigue les organismes. Mais je vais progresser tout au long du tour. Jusqu’à la première journée de repos l’objectif est un Top 20 au général, ensuite je vais discuter avec mes directeurs sportifs de la stratégie pour la deuxième et troisième semaine. L’équipe est vraiment bien en place depuis le début du Tour. Dan McLay réalise de belles performances aux sprints, on se montre offensif et mes coéquipiers me protègent bien. Nous avons une bonne cohésion. On marche bien et on va continuer. »

FacebookTwitterGoogle+