Etape 15 : Dan McLay a livré une autre course

Dan McLay s'est battu pour entrer dans les délais

Après avoir tenté de jouer la victoire sur plusieurs étapes de ce Tour de France, Dan McLay disputait une autre course aujourd’hui : celle des délais. Notre britannique a souffert et s’est battu. Il sera bien présent demain sur la 16ème étape.

Dan McLay : « J’ai souffert toute la journée. Seul, à l’arrière, ce n’était vraiment pas une partie de plaisir. J’ai fait 50 kilomètres de contre-la-montre. Je ne me suis jamais posé de questions, je continuais à rouler. Je recevais beaucoup d’encouragement de mes directeurs sportifs et du public. Vegard Breen m’a attendu mais je lui ai dit de retourner dans le gruppetto pour assurer sa place sur le tour. Je suis très content de pouvoir être au départ demain. Je suis fatigué, j’ai dépensé beaucoup d’énergie, mais demain sera une nouvelle étape. Je les prends les unes après les autres. »

Pierre-Luc Périchon : « J’avais vraiment à cœur de prendre l’échappée, aujourd’hui, à la maison. Ne pas avoir réussi à le faire m’a mis un coup au moral. Je me suis rapidement remotivé pour faire la course pour Dan pendant une partie de l’étape. Après mon Tour 2015, et le niveau physique que j’avais au championnat de France, je suis arrivé sur la Grande Boucle avec des ambitions. Sans forcement jouer la gagne, j’aurais voulu jouer les premiers rôles sur certaines étapes escarpées. Pour le moment, je ne rentre pas dans mes objectifs. Je vais essayer de prendre du plaisir sur la dernière semaine. »

Sébastien Hinault : « On a eu une journée sans. On espérait prendre l’échappée. Il y a des journées difficiles sur le Tour, aujourd’hui c’en était une. Nous avons pris un « coup de chaud » avec Dan McLay. Il a eu un coup de moins bien avant le Grand Colombier et s’est retrouvé seul, derrière le gruppetto à 50 km de l’arrivée. Il s’est battu pour entrer dans les délais. Comme coureur, je suis déjà passé par ces moments-là, je comprends très bien ce qu’il a pu vivre. Sur le Tour on ne lâche rien. Il a été chercher très loin dans ses ressources. Il reste une semaine et deux étapes compliquées pour les délais mais il a déjà passé un très gros morceau. Il ne voit pas encore Paris ni la Tour Eiffel mais il voit le premier étage. »

FacebookTwitterGoogle+