Etape 12 : De la déception chez Chris Anker Sorensen

Le danois était dans la bonne échappée

L’étape du Mont Ventoux a tenu toutes ses promesses. Chris-Anker Sorensen était dans l’échappée du jour et les 13 hommes de tête ont compté jusqu’à 19minutes d’avance sur le peloton. Ayant tout donné au pied de l’acension, le danois a dû laisser filer trois de ses compagnons d’échappée. Chris-Anker a continué à se battre tout au long de l’ascension. Il termine 9ème de l’étape.

Chris-Anker Sorensen : « Le vent a rendu la course encore plus difficile. Je n’avais pas de bonnes jambes, comme depuis le début du Tour… Je souffre chaque journée et ça a été le cas aussi aujourd’hui. Je suis vraiment déçu. J’avais une belle chance de gagner une étape, mon rêve depuis des années… Quand on n’a pas les jambes, on ne peut rien faire. J’ai essayé, j’ai fait de mon mieux. Ce soir je suis déçu et désolé pour l’équipe, j’aurai dû faire une meilleure performance. Je suis frustré mais je vais essayer de récupérer et je vais continuer à me battre pour espérer. »

Sébastien Hinault (directeur sportif) : « C’était une bonne opération d’avoir Chris-Anker dans échappée. Il décroche une place dans les dix premiers, c’est pas mal, mais on aurait aimé être dans le jeu pour la gagne. Avec ses qualités de grimpeur, il aurait pu jouer un peu plus haut mais ça s’est fait à la pédale. Le bilan de la journée est mitigé puisqu’Eduardo Sepulveda a perdu beaucoup de temps au général. On va se focaliser sur une étape.

 

FacebookTwitterGoogle+