Anthony Delaplace : une première chez les tricolores

Le coureur participera aux championnats d'Europe, dimanche 18 septembre

Fortuneo-Vital Concept sera représentée par le jeune normand lors du championnat d’Europe qui se déroulera en Bretagne le 18 septembre. L’enjeu est de taille, Anthony, heureux et motivé, se sent prêt à le relever.

DELAPLACE Anthony
Quand as-tu appris ta sélection pour Plumelec (championnat d’Europe) ?

Je l’ai su à Plouay, après l’arrivée. Je ne m’y attendais pas du tout à dire vrai. La sélection a été évoquée le matin même. Cela dépendait de ma performance à Plouay. Je n’avais jamais envisagé cette sélection, c’est une belle récompense.

Ça doit être une satisfaction pour toi de porter ce maillot.

Oui, bien sûr, je suis très content. Je suis très motivé pour cette course, j’ai suivi un programme d’entraînement spécifique pour être au meilleur de ma forme dimanche.

Sais-tu déjà quel sera ton rôle ?

Pas vraiment. Je pense que mon rôle sera de prendre l’échappée du matin pour éviter à l’équipe de rouler derrière. Dans tous les cas, même si je ne suis pas devant, je me battrai pour l’équipe car plusieurs coureurs peuvent espérer faire un podium. Ce rôle ne me dérange pas du tout, j’aime mieux tout donner pour l’équipe et obtenir un bon résultat que le contraire. J’espère juste être à la hauteur dans les derniers tours pour les replacer au mieux.

Quand vas-tu retrouver la sélection française ?

Jeudi soir. Même si on se connait tous, ce sera l’occasion de se réunir et souder le groupe avant la compétition.

La compétition aura lieu en Bretagne, y aura-t’il une saveur particulière ?

Oui, le simple fait qu’elle ait lieu en France, c’est super. Je suis très heureux que pour ma première sélection, mon fan club – ma famille, mes proches – puisse venir me voir. Ce soutien est important. De plus, je pense qu’il est essentiel pour l’équipe d’être représentée dans cette compétition, d’autant plus si elle se déroule en Bretagne.

T’es-tu préparé différemment avec cette nouvelle échéance ?

Oui, je devais initialement être en Italie toute la semaine et ne pas courir ce week-end. J’ai fait le Tour du Doubs à la place et on a adapté mon programme. J’ai fait davantage de longues sorties car la course se fera sur 240 kilomètres, soit 1 heure de plus que d’habitude. Pour l’intensité, j’ai travaillé mon punch pour la côte de Cadoudal. C’est une course particulière, avec des efforts courts mais violents, et parfois sur ce genre de courses j’ai tendance à manquer de punch. Je pense être bien entraîné, j’ai fait ce qu’il fallait, maintenant l’avenir nous dira comment se passera la course. Le vélo ce n’est pas vraiment une science exacte (rires).
DELAPLACE Anthony

Et quel est le programme pour la suite ?

J’ai beaucoup de jours de course à mon actif cette année. J’arrête la saison prochainement. Je ferai juste la course du Duo Normand le 25 septembre avant de couper.

 

FacebookTwitterGoogle+