Etape 2 : Vegard Breen « on aurait été fou de continuer sans espérer »

Le norvégien a passé la journée à l'avant

Un nouvelle journée à l’avant pour les hommes de Fortuneo-Vital Concept avec Vegard Breen qui s’est illustré sur cette deuxième étape du Tour de France. En prenant l’échappée matinale, notre Norvégien est resté en tête de course jusqu’à trois kilomètres de l’arrivée !

BREEN Vegard313p

Pour un mois de mars, il faisait bon sur les routes du Tour de France… La pluie comme compagnon de route, il en fallait plus pour freiner Vegard Breen. Au kilomètre zéro, le Norvégien a pris la fuite en compagnie de quatre coureurs. Alors que tout le monde s’attendait à une échappée facilement rattrapée dans le final, les hommes de tête ont fait de la résistance ! Avec 2’30 » d’avance à 10 kilomètres de l’arrivée, on a commencé à y croire dans la voiture des directeurs sportifs. Notre Norvégien est finalement repris à 3 kilomètres de l’arrivée mais se souviendra longtemps de sa première échappée sur le Tour de France : « Dans le fonctionnement, l’échappée ressemblait à toutes les autres puis je voyais le monde sur la route et je réalisais que j’étais sur le Tour de France. Je vais longtemps me souvenir de cette journée. L’objectif était de sortir pour marquer des points au classement de la montagne, mais à la fin nous étions proches de jouer la victoire d’étape. J’y ai cru, plus exactement je devais y croire. On se faisait vraiment mal, on aurait été fou de continuer sans espérer. Même si l’étape de demain est longue, je pense pouvoir bien récupérer. Je serai là pour les Pyrénées. »

 

Capture d’écran 2016-07-03 à 19.36.50

 

FacebookTwitterGoogle+