Inarrêtable Boris Vallée

Il remporte son deuxième succès sur le Tour de Bretagne

Après avoir remporté sa première victoire chez les professionnels mardi dernier, Boris Vallée remet ça, ce vendredi, en s’imposant lors de la cinquième étape du Tour de Bretagne. Toutes les réactions.

Boris Vallée : « Je suis très content de remporter une deuxième victoire. Mercredi, j’avais chuté dans le final et j’étais un peu frustré de ne pas avoir participé au sprint. Je voulais absolument avoir une nouvelle chance de l’emporter sur ce Tour de Bretagne. En début d’étape, ça a beaucoup bataillé pour sortir. En suivant un coup, je me suis retrouvé entre l’échappée et le peloton. Je savais qu’il y avait de bons rouleurs devant dont Jean-Marc et j’ai décidé de rentrer. Je ne voulais pas laisser passer ma chance aujourd’hui. C’est toujours mieux d’être devant. A 60 kilomètres, on a décidé avec mon directeur sportif qu’il fallait mieux que me relève pour me préserver car nous ne creusions pas l’écart. Lors de la jonction, toute l’équipe a fait un super boulot pour contrer les attaques. Je savais qu’ils allaient maitriser la course pour que la victoire se dispute au sprint. Ensuite, j’ai fait mon dernier kilomètre à fond et c’est passé. Je suis très heureux de cette deuxième victoire. Je me sens bien dans ma tête et sur le vélo. Depuis mardi, je suis plus apaisé et donc plus performant. Tout est plus facile après avoir gagné. »

Jean-Marc Bideau :  « C’est super pour Boris et pour l’équipe ! On savait qu’il avait les qualités pour gagner. Pour un sprinteur, le mental est déterminant. Maintenant, c’est à lui de profiter de cette spirale positive. Boris a toute notre confiance, on sait qu’il peut remettre ça dès demain. Dimanche, nous courrons pour Francis et Franck qui sont bien placés au général.  De mon côté, je suis content d’avoir pris l’échappée aujourd’hui. Ça me fait du bien de savoir que je peux à nouveau être acteur, après les mois de galère que j’ai connus. C’est reparti dans le bon sens. »

Yvon Caer- Directeur Sportif : « Mardi, après avoir analysé le sprint de Boris à la vidéo, je savais qu’il était le plus fort et qu’il pouvait jouer la gagne aujourd’hui. Toute l’équipe a bien travaillé pour contrer les attaques puis pour l’amener à l’entrée du dernier kilomètre dans les meilleures dispositions. Ensuite, il a fait ce qu’il sait faire, il maitrise l’exercice. Il était fort aujourd’hui

Avec deux victoires, nous avons rempli notre contrat. Notre Tour de Bretagne est réussi mais il n’est pas terminé. Nous avons Francis Mourey et Franck Bonnamour qui sont à moins de 40 secondes du leader au général. Nous allons tout tenter pour remonter ce handicap. »

 

FacebookTwitterGoogle+