Boris Vallée : « Heureux d’offrir la victoire à l’équipe »

C'est sa première victoire chez les professionnels

A 17h, heure bretonne, Boris Vallée s’imposait en costaud sur la deuxième étape du Tour de Bretagne. « J’ai lancé mon sprint à 250 mètres de l’arrivée, dès que j’ai vu l’ouverture. J’y suis allé plein gaz et je gagne avec un vélo d’avance. En passant la ligne en premier, j’étais vraiment soulagé. Je me suis dit « Enfin la victoire ! ». Je suis heureux de pouvoir offrir cette victoire à l’équipe. J’ai fait un début de saison en demi-teinte mais l’équipe m’a toujours fait confiance. Cela m’a beaucoup aidé. Cette victoire me donne confiance et j’espère à nouveau pouvoir faire un bon sprint cette semaine. » déclarait notre Boris Vallée en descendant du podium. Mais notre sprinteur belge n’oublie pas que la semaine est encore longue  » l’équipe m’a parfaitement protégé toute la journée, ce sera à mon tour de me mettre au service de mes coéquipiers sur les étapes un peu plus dures. Nous savons que jeudi sera une journée déterminante pour le général « . Le rendez-vous est pris !

1 (29) copie

Franck Renimel, son directeur sportif, savait qu’il avait une carte à jouer aujourd’hui : « Boris Vallée a parfaitement dominé le sprint. L’équipe était très bien placée dans le circuit, tout le monde a travaillé pour Boris. Ce matin, je lui avais renouvelé notre confiance, nous tenions à ce qu’il fasse le sprint. C’est une belle victoire pour lui et pour l’équipe. Nous étions attendus au Tour de Bretagne. Ce n’est pas parce que nous sommes la seule équipe continentale pro que cela est facile, bien au contraire. On se doit de faire de bonnes choses et cette première victoire va dans ce sens. Nous allons rapidement nous concentrer sur les autres étapes et sur le général. »

Arnaud Gérard :  » C’est très bien ! On était un peu déçu de notre course d’hier et nous avions à cœur de relever la tête. On a suivi les coups dans le circuit pour préparer le sprint de Boris. Ensuite, il a géré son effort dans la dernière ligne droite, il était très bien placé et gagne assez facilement. Cette victoire va nous enlever un peu de pression sans nous enlever la motivation de bien faire. On veut s’en servir pour lancer une bonne dynamique. De mon côté, je me sens bien, je vais courir sur des routes que je connais par cœur, jeudi et dimanche, j’espère faire de bonnes prestations. Nous conservons le même double objectif : le général et la victoire d’étape. Mais sur ces courses, rien n’est écrit d’avance, il faut être vigilant car c’est parfois décousu. »

FacebookTwitterGoogle+