Tro Bro Léon

203,9 kms

Lannilis > Lannilis

« Toujours placés jamais gagnants », la formule sera encore d’actualité l’année prochaine pour évoquer le Tro Bro Leon. À l’avant deux coureurs font un numéro. Damien Gaudin part seul à 50 kilomètres de l’arrivée, il est rejoint par Frederik Backaert. Derrière, un groupe d’une trentaine d’unité prend la chasse en main on y retrouve quatre de nos coureurs : Anthony Delaplace, Pierre-Luc Périchon, Erwann Corbel et Laurent Pichon. À 20 kilomètres de l’arrivée, l’écart est toujours autour de la minute, le mano à mano penche en faveur du duo de tête. Damien Gaudin s’impose avec une poignée de secondes d’avance. Laurent Pichon est quatrième, premier breton il s’offre un deuxième cochon consécutif.

Laurent Pichon : « J’espérais mieux au départ mais en tenant compte des faits de course : deux crevaisons dans les 30 derniers kilomètres, c’est un résultat satisfaisant. J’ai un peu de regret pour la troisième place, car je passe Arnaud Démare dans le sprint qui était le gros client. Avec cette quatrième place, je grappille des points pour la Coupe de France ce n’était pas l’objectif premier mais c’est déjà ça. Je repars quand même avec le cochon, c’est un joli lot de consolation. »

Erwann Corbel : « J’ai crevé à l’entrée du secteur 13, j’ai réussi à faire tout le secteur et j’ai été dépanné à la sortie. On est rentré à deux avec Sylvain Chavanel mais j’ai laissé du jus. Sur le circuit on était à bloc, c’était impossible de sortir. La seule possibilité était au kilomètre. J’ai vu Devolder attaquer, j’y suis allé mais j’étais à fond. Je ne pouvais pas aller plus vite. Il me manque 40 mètres pour accrocher la place de 3, dommage. J’étais content d’être là aujourd’hui, j’ai pris du plaisir, c’est le principal. »   

Florian Vachon : « Il y a un petit peu de frustration car je suis éliminé sur une crevaison. Mais c’est le jeu. Il faut l’accepter car sinon on passe son temps à être déçu dans le vélo. »

Sébastien Hinault : « C’est un beau tir groupé mais ce n’est toujours pas la gagne… On n’a pas eu de chance, on perd Florian Vachon et Benoit Jarrier sur crevaison. Laurent crève aussi deux fois et je pense qu’il a payé ses efforts pour revenir dans le final. Devant, il n’y a pas grand chose à dire, ils ont fait un numéro. On a tenté des choses, Erwann fait le kilomètre, c’était bien joué. Il faut continuer à être offensif pour que ça puisse sourire. »

 

FacebookTwitterGoogle+
Place Nom Equipe Temps
1 Damien Gaudin  Armée de Terre  4:50:22 
2 Frederick Backaert  Wanty Groupe Gobert  à 2'' 
3 Benjamin Giraud  Delko Marseille  à 7'' 
4 Laurent Pichon    mt 
15 Erwann Corbel    mt 
16 Anthony Delaplace    mt 
20 Pierre-Luc Périchon    à 10'' 
50 Arnaud Gérard   à 5'28''
Place Nom Equipe Temps
1      
1      
1      
1      
1      
1      
1