Tour du Haut Var-Matin – Étape 2

Etape 2

206 km

Draguignan > Draguignan

Au terme de cette deuxième étape, c’est un bilan positif pour l’équipe. Une échappée s’élance après une vingtaine de kilomètres, Franck Bonnamour saisit l’occasion. Pendant plus de 150 kilomètres, les hommes de tête enchaînent les cols. Franck Bonnamour engrange des points pour le classement de meilleur grimpeur et remporte le maillot rouge. Le peloton, emmené par la FDJ, reprend l’avantage à une quinzaine de kilomètres mais celui-ci explose. Romain Hardy et Arnold Jeannesson se retrouvent dans le groupe de contre mais il est trop tard pour les autres. Trois hommes se disputent le sprint et c’est finalement Julien Simon qui gagne la seconde étape. Arthur Vichot, 3ème aujourd’hui, remporte le classement général. Romain Hardy décroche une belle cinquième place et arrive sur le podium au général (3ème). Notre formation atteint la 3ème place au classement général des équipes, devant Direct Energie.

 

Franck Bonnamour :  » Je suis content d’avoir eu le maillot de grimpeur, je n’ai pas fait cette échappée pour rien. Ca s’est joué entre moi et Angel Madrazo Ruiz (Delko Marseille-Provence KTM), je me suis battu pour l’avoir. Ce n’était pas forcément mon objectif initialement car en prenant l’échappée, je savais qu’elle n’irait pas au bout. Je me suis dit que j’allais me focaliser là dessus et j’ai réussi à l’obtenir. C’est de bonne augure pour les classiques belges à venir.  »

Romain Hardy :  » Je suis un peu déçu de ma performance sur l’étape mais je suis très content de monter sur le podium au général. Selon les consignes du briefing, Arnold devait se lancer dans le final et moi rouler derrière, et c’est ce qui s’est passé. On s’est retrouvés à dix en haut de la montée mais malheureusement je n’ai pas pu démarré mon sprint comme prévu. Je pense que j’étais en bonne condition pour faire mieux mais j’ai été dans les mauvaises roues, je me suis fait enfermé, et je n’ai pas pu me donner à 100%.  »

Roger Tréhin :  » Arnold, Romain et Maxime étaient désignés pour prendre l’échappée finale et jouer le sprint mais il a manqué 5 mètres à Maxime et il était déjà trop tard pour les rattraper, ça roulait trop vite.  »

 

 

FacebookTwitterGoogle+
Place Nom Equipe Temps
1 Julien Simon Cofidis 5:22:01
2  Julien El Fares Delko Marseille Provence KTM "
3 Arthur Vichot FDJ "
5 Romain Hardy   "
10 Arnold Jeannesson   "
14 Maxime Bouet   "
34 Anthony Delaplace   "
40 Florian Vachon   "
60 Brice Feillu   "
74 Pierre-Luc Périchon   "
111 Franck Bonnamour   "
 
Place Nom Equipe Temps
1 Arthur Vichot FDJ 9:06:49
2 Julien Simon Cofidis "
3 Romain Hardy   "
9 Arnold Jeannesson   "
13 Maxime Bouet   "
29 Anthony Delaplace   "
44 Florian Vachon   "
49 Brice Feillu   "
81 Pierre-Luc Périchon   "
109 Franck Bonnamour   + 13'25"