Semaine internationale Coppi et Bartali – Etape 2

Etape 2

130 kms

Ricionne > Sogliano sul Rubicone

Les grimpeurs ont joué leurs cartes sur cette seconde étape en Italie. Brice Feillu prend l’échappée de sept formée après 20 kilomètres et se lance ensuite seul en tête pendant une trentaine de kilomètres tandis que le peloton rattrape les autres hommes. Les attaques s’enchaînent à l’arrière pendant que Brice gagne des points et s’offre le maillot de meilleur grimpeur, à 5 points de Danilo Cenalo. Une nouvelle échappée de cinq se forme mais Arnold Jeannesson et Eduardo Sepulveda les prennent en chasse dans le final. Tom Skujins s’impose seul dans l’arrivée en bosse et prend la première place du général. Arnold lui succède et passe 6ème au général.

Arnold Jeannesson (2ème et 6ème du général) :  » Je suis content même si j’aurais préféré la première place, on ne peut pas gagner tous les jours (rires). Mais j’y croyais vraiment, je pensais à la victoire de Laurent hier et je me disais que c’était possible. Dans le dernier tour, on s’est aidés avec Edu pour rattraper le groupe devant nous et se placer. Au pied de la dernière côte, j’ai dû freiner pour me replacer et c’est ce qui a donné de l’avance à Toms Skujins. Freiner à cette distance de l’arrivée ne pardonne pas, j’ai su que je ne pourrai jouer que la seconde place. A cela se rajoute l’effort qu’on a fourni plus tôt pour les rattraper. J’ai passé une journée difficile, je n’avais pas de bonnes sensations. Ca s’est débloqué dans le final, au fur et à mesure que l’on montait les côtes. Il y a des journées comme ça mais je préfère ce genre de scénario plutôt que l’inverse. C’est toujours plus facile de doubler des coureurs que de se faire doubler, ça met en confiance, c’est bon pour le mental. Je misais sur cette étape car je suis à l’aise sur les arrivées en bosse et je sais qu’il n’y en aura pas sur les deux prochains jours. Mais ce sera une occasion à prendre pour un de mes équipiers et je vais voir si je peux faire un résultat au général pour ma part.  »

Brice Feillu (maillot de grimpeur) :  » Je suis content d’avoir le maillot de grimpeur, dans l’échappée c’était la bataille pour l’obtenir. J’ai passé en tête l’un des trois GPM qui donnait le plus de points et c’est comme ça que je l’ai eu. J’ai aussi pris du plaisir à rester un moment seul à l’avant. Les sensations étaient là même si au début j’étais un peu gêné par ma chute d’hier au chrono, notamment une douleur à l’avant-bras mais rien de méchant. Demain il n’y aura pas de monts à gravir mais si dimanche je peux retenter l’échappée et m’offrir une belle étape, je ne vais pas me gêner.  »

Eduardo Sepulveda (5ème) :  » Ça s’est bien passé pour moi même si l’étape était plus difficile qu’hier, le parcours était compliqué. Dans le dernier col, il y avait deux groupes devant et derrière nous et on a réussi à rentrer sur les cinq coureurs à 600 mètres de l’arrivée. On a fait au mieux pour bien se placer mais les montées étaient raides. « 

FacebookTwitterGoogle+
Place Nom Equipe Temps
1 Tom Skujins  Cannondale-Drapac 3:31:26
2 Arnold Jeannesson    +0'07"
3 Matteo Busato Wilier Triestina  "
5 Eduardo Sepulveda    "
16 Florian Vachon   +1'12"
44 Romain Hardy   +6'26"
45 Maxime Bouet   "
76 Brice Feillu   +9'37"
80 Armindo Fonseca   +12'15"
105 Laurent Pichon   +17'35"
       
Place Nom Equipe Temps
1  Toms Skujins  Cannondale-Drapac  5:55:23
2  Lilian Calmejane Direct Energie  +0'16"
3 Egan Arley Bernal Androni Giocattoli  +0'17"
6 Arnold Jeannesson    +0'52"
16 Florian Vachon   +1'39"
22 Eduardo Sepulveda   +2'09"
43 Maxime Bouet   +7'17"
63 Romain Hardy   +10'40"
68 Brice Feillu   +11'39"
73 Armindo Fonseca   +13'12"
87 Laurent Pichon   +17'37"