Route Adélie de Vitré

197,8 kms

Vitré > Vitré

Sur leurs terres, devant leurs supporters, leurs familles et le staff du service course, nos coureurs avaient à cœur de briller. Attendus, espérés, ils ont répondu présent.
À 40 kilomètres de l’arrivée, nos coureurs accélèrent l’allure et font exploser le peloton. A partir de ce moment là, ils vont multiplier les attaques en tête de course et seront présents dans toutes les tentatives d’échappée avec Florian Vachon, Benoit Jarrier, Armindo Fonseca. C’est finalement Laurent Pichon qui suivra le bon coup. Les 5 hommes de tête vont résister au peloton et se disputer la victoire. Fort de ses deux récentes victoires, Laurent Pichon fait les bons choix et s’impose devant Cyril Gautier et Julien Simon.

Laurent Pichon (vainqueur) :
«J’avais fait deux fois deuxième avec le maillot Bretagne Schuller ; dans un coin de ma tête je m’étais dit que revenir avec l’équipe allait peut-être me porter chance. Je ne m’étais pas trompé, c’est top. À moins de deux tours de l’arrivée, David Gaudu a attaqué dans la bosse, je savais qu’il marchait bien donc je l’ai suivi. On s’est retrouvés à cinq coureurs, dont quatre bretons, à l’avant. On a passé de bons relais et on a conservé notre avance. Julien Simon a lancé le sprint à 200m de l’arrivée, j’étais un peu enfermé contre les barrières mais ça a bien voulu s’ouvrir et j’ai pu passer. En huit saisons chez les professionnels, je n’avais jamais réussi à gagner à ce niveau là ; en moins de 15 jours, j’en gagne trois, c’est incroyable. Pendant 4 ans, j’ai fait un travail d’équipier, j’ai pris de la caisse et aujourd’hui ça paye. L’équipe m’a redonné confiance. En ce moment la réussite est de mon coté mais dans un mois ça pourra sourire à n’importe lequel de chez nous. J’avais ma famille et mes amis autour de moi, pourtant je courais sans pression, j’étais simplement content d’être là. »

Anthony Delaplace :
« On a de la réussite mais on la provoque. On a lancé la course. Une nouvelle fois, on a pris nos responsabilités. On savait qu’AG2R voulait un sprint final, on s’est dit qu’il fallait tenter quelque chose tous ensemble avant l’arrivée. On se tire vers le haut, on se motive les uns les autres. Tout nous réussit en ce moment, et surtout pour Laurent qui remporte sa troisième course en deux semaines. Maintenant il faut que ça tourne (rires) tout le monde mérite de gagner dans l’équipe. »

Florian Vachon :
« On a encore bien manoeuvré et Laurent a une nouvelle fois couru juste. Au-delà de sa performance individuelle, c’est avant tout une force collective qui nous mène à ce genre de scénario. Chacune de ses victoires, nous donne plus de confiance, nous rend plus opportunistes et nous pousse à prendre des risques. Et ça paye. Pour éviter l’arrivée au sprint, il fallait faire une course de mouvement, même si le vent n’ était pas favorable. De mon côté, les sensations sont bonnes, j’attends une ouverture (rires). Que ce soit pour servir le collectif ou individuellement, je prends du plaisir. »

Roger Tréhin (directeur sportif) :
« Si on arrivait au sprint, on avait moins de chances de gagner. Au briefing ce matin, je leur ai dit qu’il valait mieux perdre en essayant que de faire une place au sprint. Dans les cinq derniers kilomètres, j’étais plutôt confiant, l’essentiel du boulot était fait. J’ai encouragé Laurent autant que j’ai pu, dans le dernier kilomètre je lui ai dit de faire comme dans un scratch  »

FacebookTwitterGoogle+
Place Nom Equipe Temps
1  Laurent Pichon   4:50:12
2  Cyril Gautier AG2R La Mondiale "
3 Julien Simon Cofidis  "
9 Armindo Fonseca   +0'05"
16 Romain Hardy    "
33 Florian Vachon    "
44 Anthony Delaplace   +0'19"
49 Benoît Jarrier   +0'23"
50 Elie Gesbert   "
54 Francis Mourey   +0'37"
Place Nom Equipe Temps
1      
1      
1      
1      
1      
1      
1