Roue Tourangelle

200 kms

Ste-Maure-de-Touraine > Tours

Scénario inattendu sur la Roue Tourangelle aujourd’hui. Après une vingtaine de kilomètres, une échappée de sept se lance dans laquelle on retrouve Anthony Delaplace. Sur des routes vallonnées et étroites, ils gagnent de l’avance et compteront jusqu’à 3’10 d’avance. Cofidis mène le peloton à l’arrière mais malgré leurs efforts, ils ne reverront jamais l’échappée. Même après une crevaison, Anthony Delaplace conserve sa place à l’avant tandis que d’autres sont lâchés. A un kilomètre de la ligne d’arrivée, ils ne sont plus que trois dans le groupe de contre et comptent 1′ d’écart. Anthony Delaplace enchaîne les attaques et décroche la troisième place devant Nacer Bouhanni, favori du jour, arrivé avec 25″ d’écart.

Anthony Delaplace :

 » Je suis content que notre échappée n’ait pas été reprise mais déçu de ne pas avoir fait mieux dans le final. J’aurais préféré gagner bien sûr mais disons qu’après plus de 180 kms à l’avant, ça fait plaisir d’être récompensé en allant jusqu’au bout. Je pense que j’avais les jambes pour gagner, j’ai attaqué dans les deux dernières bosses, à 15 et 9 kms de l’arrivée, et j’ai vu que mes compagnons d’échappée se sont accrochés et ont du mal à revenir. Je savais que le sprint n’étais pas ma tasse de thé (rires) mais j’y ai cru jusqu’au bout, j’ai fait ce que je pouvais et je n’ai pas de regrets. C’est une déception parce-que j’aurais aimé faire comme Laurent et obtenir ma 3ème victoire mais ce n’est pas si simple de gagner des courses. Je manquais peut-être un peu de fraîcheur dans le final pour être au-dessus des deux autres, ma pointe de vitesse m’a fait défaut mais quoi qu’il en soit, un podium en Coupe de France ça ne se refuse pas.  »

Denis Leproux :

 » Pour nous, il était impératif d’être à l’avant si des coureurs de Direct Energie ou Cofidis y étaient aussi. Grâce à Anthony, on n’a pas eu besoin de rouler dans le peloton et c’est aussi le cas des autres équipes représentées dans l’échappée. Cofidis était la seule à rouler pour son sprinteur avec la FDJ et ça leur a fait défaut. Même si au briefe ce matin, l’objectif était de protéger Dan pour le final, le scénario avec Anthony nous va bien aussi. Il fait une belle troisième place, qui sait quelle place aurait fait Dan s’il avait joué le sprint face à des hommes comme Bouhanni ? « 

FacebookTwitterGoogle+
Place Nom Equipe Temps
1 Flavien Dassonville HP BTP-Auber 93 4:47:15
2 Fabien Grellier Direct Energie  "
3  Anthony Delaplace    "
 22 Erwann Corbel    +0'25"
33 Dan McLay   "
49 Arnaud Gérard   +0'33"
62 Armindo Fonseca   "
64 Franck Bonnamour   "
68 Florian Vachon   "
83 Francis Mourey   +0'59"
Place Nom Equipe Temps
1      
1      
1      
1      
1      
1      
1