Paris-Tours

Paris-Tours

Dreux > Tours (252,5k)

Une échappée de sept coureurs s’est rapidement constituée avec Arnaud Gerard. Habitué des échappées à Paris-Tours (troisième fois depuis 2012), il n’a pu empêcher le retour du peloton, quinze kilomètres avant l’arrivée. Comme prévu, les équipiers de Daniel McLay ont bien manœuvré pour le placer pour le sprint final. Mais l’accélération de Gaviria, aux 600m, a surpris tout le monde. Les autres sprinters sont piégés. Le colombien remporte Paris-Tours.

Arnaud Gerard : « J’aime bien Paris-Tours, c’est une course qui me réussit souvent, où je suis actif. Bien sûr je préférerais la gagner mais je suis content, je finis la saison sur une bonne note. J’ai tout fait pour remplir mon rôle, celui d’être présent à l’avant pour préserver nos sprinters. Maintenant que la saison se termine, je vais recharger les batteries et m’accorder une pause. Pas de vélo pendant trois semaines. Mais j’ai déjà à cœur de commencer 2017, j’ai des choses à prouver. »

Dan McLay : « Quand Gaviria a attaqué, le peloton s’est comme arrêté et je me suis retrouvé enfermé, à aucun moment je n’ai pu lancer mon sprint. Il y a un peu de frustration surtout après le bon travail de toute l’équipe… mais ça va dans le bon sens. Je me tourne désormais vers les Championnats du monde. »

Sébastien Hinault, directeur sportif :  » On savait que cela allait être compliqué pour Arnaud et les autres échappés. Nos six coureurs quant à eux ont fait un super travail autour de Dan. Il est déçu parce-qu’il a subi cet arrêt groupé, il a été pris de court. Même si l’objectif atteint n’est pas celui espéré, je suis content des efforts fournis par l’équipe. »

 

FacebookTwitterGoogle+
Place Nom Equipe Temps
1  Fernando Gaviria  Etixx - Quick Step  5:22:03
2 Arnaud Démare FDJ "
3 Jonas Van Genechten IAM Cycling "
31 Daniel McLay "
69 Yauheni Hutarovich "
90 Franck Bonnamour "
115 Boris Vallée "
121 Elie Gesbert "
157 Vegard Breen +1'47"
165 Pierre-Luc Perichon +2'45"
170 Arnaud Gérard +5'30"
Place Nom Equipe Temps
1