Paris-Nice Prologue

UCI World Tour, catégorie 2

Paris-Nice, prologue

Contre la montre individuel de 6,1 km à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines)

 

Julien Loubet  46ème  8’02’’. « Le chrono était relativement court et technique avec des virages et des relances. J’ai eu quelques difficultés à me mettre en route. La bosse faisait très mal, à partir de là, il fallait conserver un gros rythme jusqu’à la fin. J’ai eu de bonnes sensations sur la deuxième partie du prologue. Quand on est tout seul sur le vélo, on se bat contre soi même, l’adversaire c’est la montre mais demain ça sera différent, il y aura d’autres paramètres à prendre en compte. »

 

Pierre Luc Périchon 96ème 8’14’’. « Je débute la journée par 25 minutes de route, avec une accélération de 40 secondes au milieu. Ensuite, je monte dans le bus pour me préparer et mettre la combinaison. Je refais 25 minutes de home trainer où j’accélère progressivement avec de petits sprints d’une dizaine de seconde pour faire monter le cœur. Normalement, je rejoins la ligne 7 minutes avant le départ, le temps de contrôler le vélo. Sur ce prologue, je suis arrivé avec un quart d’heure d’avance je me suis un peu refroidi et pendant deux kilomètres je n’ai pas été très efficace. J’ai commencé à avoir des sensations au pied de la première bosse. Mais sur Paris-Nice, malgré un départ moyen, on est mobilisé tout du long ! »  

 

 

Steven Tronet 130ème  8’22’’. « C’était un bon début. Beaucoup de spectateurs m’ont encouragé dans la bosse même si je n’avais pas le maillot aujourd’hui. Je ne suis pas particulièrement anxieux pour la suite, je veux profiter au maximum et je vais tout donner, pour moi et pour l’équipe. »

 

Chris-Anker Sorensen 149ème 8’29’’. « Je n’ai pas été mauvais mais je n’ai pas été bon non plus. J’ai perdu pas mal de temps. Je suis un peu déçu mais c’est comme ça, parfois ça marche, parfois non. Les directeurs sportifs m’encourageaient, il y avait également beaucoup de public mais aujourd’hui il n’y avait pas grand chose à faire. Demain sera une journée difficile, avec beaucoup de vent et des risques de bordures. Je fais du home trainer, pour récupérer et être prêt dès le kilomètre zéro de la première étape. »  

 

FacebookTwitterGoogle+
Place Nom Equipe Temps
1  Michael Matthews Orica GreenEDGE 7:39
2 Tom Dumoulin Team Giant Alpecin à 1''
3 Patrick Bevin Cannondale à 2''
46 Julien Loubet à 23''
69 Anthony Delaplace à 28''
96 Pierre-Luc Périchon à 35''
108 Florian Vachon à 37''
119 Daniel McLay à 41''
130 Steven Tronet à 43''
134 Pierrick Fédrigo à 45''
149 Chris Anker Sorensen à 50''
Place Nom Equipe Temps
1