Paris-Nice – Étape 7

Etape 7

177 kms

Nice > Col de la Couillole

Le final de la septième étape de Paris-Nice se déroulait sur les pentes du col de la Couillole. Avant d’atteindre la montée, une échappée a animé la première partie de l’étape. Pierre-Luc Perichon a réalisé un raid solitaire pour rejoindre les 5 hommes de tête et se porter à l’avant de la course. Romain Hardy, victime d’une chute sur collision avec une voiture DS de Delko Marseille a laissé filer de précieuses secondes mais a limité la casse grâce à l’aide d’Arnold Jeanneson. Il est 14ème du classement général.

Romain Hardy (14ème du classement général) : «Je n’avais pas de super sensations mais l’objectif était d’assurer un Top 15 au général. Je me fais accrocher par une voiture de directeur sportif. J’ai mis du temps à repartir, il m’a fallu 2-3 kilomètres pour me remettre dedans. Arnold m’a bien aidé dans les deux derniers cols en faisant tempo pour perdre le moins de temps possible. Un grand merci à Arnold ! Il est resté avec moi, et j’ai pu me mettre dans sa roue toute la montée. On a réussi à refaire un peu notre retard et à reprendre certains coureurs. Au lieu de finir à 8 minutes du vainqueur, j’aurais pu finir à 6 minutes, et assurer mon top 15, c’est dommage…. Je commence à être un peu cuit physiquement et mentalement. J’ai laissé beaucoup de jus dans les deux premières étapes. Il va falloir se battre, demain va être une grosse journée. »

Arnold Jeannesson : « Je voulais prendre l’échappée matinale mais c’est parti très vite. Pierre-Luc Périchon s’est lancé dans l’aventure avec un temps de retard du coup je me suis concentré sur Romain. Il n’était pas dans un grand jour, j’ai fait de mon mieux pour l’épauler. Je l’ai remobilisé après sa chute. Il a fait beaucoup d’efforts, j’espère qu’il va accrocher le top 15 » 

Sébastien Hinault : « L’équipe a une nouvelle fois était offensive. Même si on n’était pas représenté dans l’échappée initiale, Pierre-Luc Périchon a réalisé un joli numéro pour rejoindre les hommes de tête. Il a sûrement laissé des forces mais c’était toujours mieux d’avoir un coureur devant. Il a perdu un temps précieux pour le général. Romain Hardy commence à ressentir la fatigue, il a fait beaucoup d’efforts depuis le départ de Paris Nice, mais il reste fort dans la tête et arrive à s’accrocher. Arnold l’a bien épaulé dans les montées. Malheureusement, Romain a été renversé par le directeur sportif de Delko Marseille et a perdu un temps précieux pour le général. Demain, on va se battre pour assurer le top 15 au général et faire un bon résultat sur l’étape. »

FacebookTwitterGoogle+

Staff

  • Sébastien Hinault
  • Yvon Caër
Place Nom Equipe Temps
1 Richie Porte  BMC  5:01:35 
2 Alberto Contador  Trek Segafredo  à 21'' 
3 Daniel Martin  Quick Step Floors  à 32'' 
35 Romain Hardy    à 8'40'' 
37 Laurent Pichon    à 8'54 
40 Arnold Jeannesson    à 9'15'' 
92 Eduardo Sepulveda    à 29'55'' 
95 Pierre-Luc Périchon   à 31'02''
104 Arnaud Gérard   à 33'34''
Place Nom Equipe Temps
1 Sergio Henao  TeamSky  27:01:15 
2 Daniel Martin  QuickStep Floors  à 30'' 
3 Alberto Contador  Trek Segafredo  à 31'' 
14 Romain Hardy    à 17'21'' 
42 Arnold Jeannesson    à 48'46'' 
50 Laurent Pichon    à 55'38'' 
81 Eduardo Sepulveda    à 1:04:21 
126 Pierre Luc Périchon   à 1:18:04
136 Arnaud Gérard   à 1:28:36