Challenge de Majorque – Etape 4

Trofeo Playa de Palma - Palma

165 km

Playa de Palma > Palma

Dan McLay (vainqueur) :

« Je suis à l’hôpital mais je vais bien. Je suis très heureux d’avoir gagné. Les gars ont fait un travail monstrueux. J’ai lancé le sprint d’assez loin mais j’ai tenu bon. A l’arrivée, je ne savais pas si j’avais gagné. J’ai vu le photographe, je m’attendais à ce qu’il se déplace mais il continuait de regarder dans son appareil. Je ne pouvais pas me décaler à droite parce qu’il y avait des coureurs. J’ai voulu le contourner et, à ce moment là, il s’est levé et on s’est percutés. Je ne savais toujours pas si j’avais gagné. Ce sont mes coéquipiers qui me l’ont appris après la chute. Il y a plus de peur que de mal, je vais vite récupérer et revenir. »

 

Boris vallée :

« L’équipe a été présente autour de Dan toute la journée, sur le circuit on s’est tous retrouvés pour le protéger. Dans le dernier virage, on arrive à bien virer pour garder Dan devant et éviter les chutes. Je l’ai mis en bonne position pour le sprint, puis je me suis écarté et Dan a parfaitement su gérer son effort pour faire un très bon sprint et remporter la course. Toute l’équipe a maitrisé son sujet et a fait les bons choix. Pendant deux ans chez Lotto, j’ai appris à lancer les sprints, aujourd’hui je me suis servi de cette expérience pour préparer celui de Dan. J’aurai aussi des occasions de jouer ma carte pendant la saison, mais ce rôle de lanceur me convient également. C’est vraiment dommage de finir sur une chute. Je préfère rester sur une note positive, on a pris les reines de la course, on se fait notre place dans le peloton. On avait travaillé les sprints cet hiver, on voit que cela paye. Avec un tel collectif, je crois qu’on peut gagner de très belles courses. »

 

Pierre Luc Périchon  :

« On a rapidement pris le contrôle du peloton. A 2 kilomètres de l’arrivée, Kevin Ledanois a fait un important effort pour passer un virage en épingle en premier, avec Dan dans sa roue. A 1,5 kilomètre, j’ai pris le relais jusqu’à la flamme rouge. Boris et Dan ont ensuite été très intelligents et lucides, ils ont pris les bonnes roues du train des Lotto. C’est une victoire dans la douleur, mais nous ne sommes pas abattus. Dan va rapidement récupérer, j’ai envie d’être optimiste. Toute l’équipe est là où on l’attendait, on va chercher une victoire au quatrième jour de course de la saison, on est les seuls à battre les Lotto Soudal , c’est un bon bilan. »   

 

Roger Tréhin:

« Ça a été une victoire sans joie, nous n’avons pas pu savourer.  Quand je l’ai retrouvé, il avait la bouche en sang, c’était impressionnant. A l’heure actuelle, on est rassuré sur l’état de santé de Dan McLay. Il n’a rien de cassé, c’est le principal. Le photographe, posté après la ligne, ne s’est pas décalé assez vite et Dan qui arrivait à plus de 60 kilomètres heures n’a pas pu l’éviter… C’est dommage parce que toute la journée s’était déroulée comme prévu. Les gars ont pris le contrôle à 30 kilomètres de l’arrivée puis Dan a fait un sprint de costaud, derrière il y a quand même Nacer Bouhanni et André Greipel. »

FacebookTwitterGoogle+
Place Nom Equipe Temps
1 Dan McLay   3:43:31
2 Matteo Pelucchi  Bora-Hansgrohe "
3 Nacer Bouhanni  Cofidis "
35  Boris Vallée    "
76 Benoît Jarrier   "
84 Laurent Pichon   "
86 Pierre-Luc Périchon   "
89 Kevin Ledanois   + 0'48"
91 Arnaud Gérard   +1'11"
119 Franck Bonnamour   "
Place Nom Equipe Temps
1      
1      
1      
1      
1      
1      
1