Etape #4 En course pour un Top 10

La quatrième étape de Paris-Nice se déroulait dans les pourcentages du Mont Brouilly : un chrono de 14, 5 kilomètres rendu difficile par une ascension aux passages allant jusqu’à 20 %. A travers les vignes, Eduardo Sepulveda a réalisé un bon chrono de 23’01 » et se classe 31ème de l’étape à 1’22 » du meilleur temps. La forme est là ! Romain Hardy, poussé par le maillot à pois et l’enjeu du classement général se classe à 1’43 » du vainqueur. Un bon résultat pour l’actuel meilleur grimpeur de Paris Nice, dans un exercice qu’il n’affectionne pas particulièrement. Il est toujours vêtu de rouge et blanc et est 11ème du général.

Romain Hardy : « Je suis content, j’ai limité la casse, je ne m’attendais pas à être aussi bien. On a bien travaillé avec toute l’équipe pour trouver la bonne position et Sébastien Hinault m’a bien motivé depuis la voiture.  Si tout se passe bien je dois pouvoir réussir à accrocher un Top 15, je vais en discuter avec les directeurs sportifs pour affiner les objectifs. Je n’ai pas monté de col depuis un certain temps, est-ce que je vais pouvoir grimper aussi bien qu’à la Vuelta l’an passé, c’est la question. Si j’ai fait un bon chrono, c’est que je suis bien, c’est un indicateur encourageant. »  

Eduardo Sepulveda (31ème) : « Je suis content de mes sensations. Le parcours me convenait bien. J’ai fait mon chrono sous la pluie, ce n’était pas un avantage j’ai dû prendre des virages plus prudemment que certains coureurs qui ont roulé au sec. Ça glissait beaucoup. Sous la pluie je ne suis pas le meilleur. J’ai de bonnes sensations, je vais tenter des choses sur les étapes plus difficiles.»

Arnold Jeannesson (37ème) : « J’avais repéré les endroits où je pouvais passer en force ! Je me suis rassuré sur ce chrono, j’y suis allé progressivement, il ne fallait pas se mettre dans le rouge dès le départ. »

Sébastien Hinault : « Romain s’en sort bien. Il n’excelle pas dans l’exercice du contre-la-montre. Il s’est arraché pour ne pas perdre trop de temps. Il est onzième, on va continuer à jouer le général tout en gardant un œil sur le maillot à pois. Les temps d’Eduardo et d’Arnold sont très corrects, ça prouve que les jambes répondent bien et qu’ils seront présents quand les routes vont s’élever. »

 

FacebookTwitterGoogle+